PASSERELLE DE MEMOIRE, une aventure humaine hors du commun…

Une opportunité à l’origine de la création d’un projet ambitieux :

Nous sommes trois étudiants en reconversion et nous avons suivi une formation d’Entrepreneur Social à Arobase. Par nos différents parcours, nous nous sommes retrouvés sur des points communs, celui de devenir acteur de notre devenir professionnel et de créer un projet avec un esprit d’entrepreneur, qui réponde à des valeurs dont celles de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS).

Nous avons eu l’opportunité de partager un même projet, celui de dupliquer une association existante en région Parisienne dans notre département du Var et devant l’ampleur de la réalisation de notre mission, nous avons décidé de mutualiser nos compétences afin de tout mettre en œuvre pour la réussite de cette mission.

L’aventure découle d’une rencontre avec Pierre Goupillon, réalisateur-monteur de cinéma depuis 30 ans qui est à l’origine de la création de l’association Passerelle de mémoire située en région Parisienne. Cette association créée en 2017 consiste à conserver un lien intergénérationnel, renforçant aussi un lien social pour les personnes âgées. Elle s’efforce de recueillir des interviews filmées sur des thèmes ciblés, comme des faits marquants de l’histoire, les souvenirs de quartier, de village…

A l’origine de Passerelle de mémoire, il y a ce constat de société qui nous apparaît comme une évidence. En effet, nous sommes actuellement à un virage où la génération des personnes âgées, en particulier celle des « baby-boomers », va disparaître sans laisser aucune trace numérique de leur histoire, de leur vécu. Ce constat est pour nous une force et une cause à servir qui nous porte, afin que le devoir de mémoire puisse se transmettre aux générations futures, que le projet de l’association se réalise et soit pérenne dans le temps.

« Investis dans cette aventure, nous avons donc mené une étude de faisabilité pour reproduire cette association dans notre région du Var avec un objectif d’étendre cette mission au reste de la région Paca par la suite ».

Une association à forte identité sociale :

Ces projets retracent l’évolution d’une mutation d’une société qui, plus que jamais, doit inscrire ses changements dans la transmission de petites histoires qui viennent raconter la grande histoire et contribuer à placer la personne âgée au cœur de la société.

La genèse du projet est issue d’expériences personnelles du fondateur de l’association et de différents constats. Dans un monde aujourd’hui numérique et qui vit à cent à l’heure, nous sommes moins attentifs au monde qui nous entoure, à notre territoire, et à nos aînés qui ont pourtant vécu autrement dans “le monde d’avant.” 

C’est avant les années 2000 que Pierre Goupillon rencontre Anita Conti, une océanographe et photographe qui lui parle de sa vie et de ses expériences. L’idée d’un projet de biographie est née mais Anita s’éteint, et partent avec elle ses souvenirs, c’est ici qu’il se rend compte de la fragilité de la transmission de la mémoire.

Il réalise quelques années plus tard ses premiers entretiens en EHPAD au Mans et des partenariats avec des mairies et collèges à Dozulé, au Havre et à Montreuil sont mis en place. Il choisit alors de réaliser des films pour croiser les récits et raconter non seulement l’histoire individuelle des personnes âgées, mais également l’histoire collective de leur territoire. Ce dispositif, en collaboration avec les mairies, les collèges, les associations de quartiers et d’autres acteurs, permet de créer un lien intergénérationnel ; une connexion entre junior et sénior. De plus, le territoire est un vrai terrain de jeu, il permet de comparer, de raconter le monde d’avant tout en impliquant un public qui se sent concerné.

Un dispositif social innovant qui contribue à l’inclusion des seniors :

Passerelle de Mémoire a pour objectif de mettre en lumière des récits de vie et des histoires de territoire qui se sont déroulés durant les années 1940 à 1970. Les activités développées sont multiples et variées ; la mission essentielle étant la transmission des aînés de plus de 60 ans aux jeunes générations.

Ce processus est innovant dans le fait qu’il utilise le film comme support pour produire un dispositif social. Il permet en effet, de redonner une place aux plus anciens dans notre société en les filmant dans leur rôle de transmetteur.

Cette action permet de proposer aux jeunes un regard positif sur cette génération et de les sensibiliser à leur histoire, leur ville, leur village et leur quartier.

Au-delà du support final qui est la création de vidéos, les discussions entre seniors et juniors sont pensées pour créer des échanges de qualité et des liens intergénérationnels qui contribuent à fédérer le bien vivre ensemble. Ce support permet de valoriser le rôle de la personne âgée, de contribuer au sentiment d’appartenance à la société, à l’estime de soi et de prévenir de leur isolement. 

De plus, cette dimension sociale est à nouveau partagée lors de visionnages publics qui font l’objet de débats et de rencontres avec d’autres personnes.

La mission s’inscrit dans une démarche de transmission qui peut servir plusieurs objectifs :

  • Création du lien social à travers l’intergénérationnel,
  • Valoriser la personne âgée et développer le bien vieillir,
  • Valoriser le territoire et son histoire,
  • Création de films, partage et diffusion publique.

Nos actions pour réaliser ce projet :

Nous sommes donc partis en quête de prospection en ciblant les villages ruraux entre 2 000 et 5 000 habitants ainsi que la métropole et les communautés de communes du Var. L’objectif étant de nous faire connaître et de développer des projets avec ces communes et de réaliser nos premières demandes de subvention auprès de la CFPPA (Conférence des Financeur pour la Prévention de la Perte d’Autonomie). Malgré un contexte sanitaire défavorable, nous avons pu rencontrer de nombreuses communes qui ont montrées un vif intérêt pour les missions que propose Passerelle de Mémoire. Ces rencontres ont été l’occasion de leur partager l’ambition de notre projet afin qu’ils soient parties prenantes et qu’ils s’approprient l’initiative du projet, générateur de cohésion sociale tout en valorisant leur territoire.

Nous sommes aujourd’hui en cours de développement de notre structure et nous espérons que de nombreux projets pourront être créés pour récolter la mémoire des seniors sur l’histoire des communes du territoire Varois et que nous serons suivis par les financeurs publics pour que ceux-ci aboutissent et se concrétisent.

Nous avons également la chance de pouvoir aujourd’hui bénéficier d’un partenariat avec ADELIS (association créée par Résolis et France Bénévolat), qui va nous permettre de développer des actions de prévention dans des EHPAD. Ces actions se feront sous la forme d’ateliers mémoires ludiques, et feront également l’objet d’un film d’une quinzaine de minutes pour se souvenir de l’action, ce film sera à destination des résidents, des familles et de l’établissement.

Thierry BONNEFOY, Marine CHAUTARD et Nadège GODIN – REESS83 2021

Comment financer ma formation ?

De nombreux financeurs sont impliqués dans le financement de la formation professionnelle. “Qui est-ce que je dois solliciter pour financer ma formation professionnelle à Arobase ?” En savoir plus

Anecdotes de diplômés : écoutez leurs souvenirs !

L’apprentissage, une voie d’excellence !

Tu t’investis dans l’action sociale et/ou le milieu associatif et tu souhaites te professionnaliser rapidement ? Tu es titulaire d’un BAC+2 et tu aspires à faire un métier qui a du sens ? La prochaine session de la formation REESS en #apprentissage démarre le 16 septembre à #Grenoble ! En savoir plus

Chaîne Youtube : Reportages & Interviews d’Arobasiens

Revue programme EMISE+ ERASMUS+ 2015-2018

Notre consortium d’acteurs a collaboré pendant trois ans à montrer comment l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) peut constituer un levier en faveur d’une croissance durable et de la cohésion sociale en Europe. Télécharger le PDF

MOOC Entrepreneuriat Social en Europe

Des cours simples d’accès pour une initiation à l’Economie Sociale et Solidaire et l'entrepreneuriat social en Europe. Inscription