Projet Européen 2018-09-10T11:36:44+00:00

Projet EMISE+ (European Manager In Social Economy) ERASMUS+ 2015-2018, action-clef « Coopération en matière d’innovation et d’échanges de bonnes pratiques »

L’ambition d’EMISE est de contribuer à une stratégie européenne autour de l’entrepreneuriat social. En mutualisant les initiatives de partenaires européens, est-il possible de créer une plus-value économique, sociale et politique, de contribuer au développement des entreprises sociales ? Quelles compétences clefs de l’entrepreneur se mettent en œuvre, existe-il des spécificités culturelles propices à la création ? Le projet porté par AROBASE et ses partenaires se décline en 3 objectifs.

1. Concrétiser, autour des compétences clés de l’entrepreneur social, le Cadre Européen de Certification

1.1 A partir des expériences d’AROBASE et des partenaires du projet EMISE 2013 (LEONARDO TOI), expérimenter la mise en place de 4 groupes relais d’entrepreneurs sociaux, en Hongrie, Italie, Espagne et France (Bourgogne).
1.2 Mettre en place les passerelles de certification entre le titre universitaire Manager in Social Economic, Université de Pecs et les titres professionnels (Titre RNCP niveau I AROBASE et ceux des partenaires italiens et espagnols).

2. Renforcer la coopération transnationale entre le monde de l’éducation et celui de l’emploi

2.1 Fédérer une communauté européenne d’entrepreneurs et d’entreprises sociales.
Renforcer et organiser la coopération transnationale entre entrepreneurs sociaux est source d’amélioration de l’innovation et de la créativité. Elle peut aboutir à la mise en place d’un réseau labellisé, inspiré du « social franchising network ».

2.2 Renforcer la coopération transnationale entre enseignants, chercheurs et experts
La capitalisation du processus de création, d’animation et de suivi de la communauté d’entrepreneurs favorise la mise en synergie de compétences collectives d’enseignants-chercheurs.

3. Identifier et valoriser différentes mesures de l’impact social produit

Les concepts de l’utilité sociale et de l’innovation sociale définissent pour partie le périmètre des entreprises sociales. Les collectivités locales et l’ensemble des parties prenantes bénéficieront d’une meilleure visibilité de la contribution des entreprises sociales au développement des territoires, nécessaire à l’évolution des politiques communautaires. Pour les collectivités publiques, la valorisation de l’impact des entreprises sociales s’inscrit dans la logique de « Territoire Socialement Responsable » (TSR®).

Partenaires, membres du Consortium EMISE+

Arobase spécialiste de l’Economie Sociale et Solidaire a formé depuis 1986 plus de 3000 dirigeants dans ce secteur d’activité, en région Rhône-Alpes. L’organisme est concepteur, réalisateur et certificateur de ses formations, inscrites au RNCP. AROBASE est certifié qualité AFNOR Service Formation. L’association a pour objet de mettre en place toute action visant le développement du professionnalisme des acteurs de l’économie sociale et solidaire ; elle propose depuis 30 ans en Rhône-Alpes une filière de formations :

– cadre dirigeant d’entreprise d’économie sociale et solidaire, titre inscrit au RNCP niveau I
– responsable d’entreprise de l’économie sociale et solidaire, niveau II RNCP
– coordinateur de l’insertion sociale et professionnelle, niveau III RNCP,
– des programmes de recherche EQUAL 2004/2008, FSE Actions Innovantes Transnationales, LEONARDO DA VINCI 2011/2013, ERASMUS+ 2015-2018.

AROBASE, chef de file du projet EMISE+, anime le consortium de partenaires Italien, Catalan, Hongrois, Français et Belge : il est l’unique interlocuteur de l’Agence ERASMUS+ France.

GRUPPO COOPPERATIVE CGM est le plus important réseau italien d’entreprises sociales. Né en 1987, il est constitué de 77 consortiums. Réparti dans toutes les régions, il coordonne l’activité et les initiatives de 990 coopératives sociales et 90 organisations sans but lucratif. Leur but est de poursuivre l’intérêt général de la communauté pour la promotion humaine et l’intégration sociale des citoyens en développant sur les territoires de la cohésion sociale, des services à la personne, services de proximité et emploi.

XES (Xarxa d’Economia Solidària) Barcelone est un réseau fondé en 2001 avec 160 membres collectifs (Coopératives, Associations, Fondations, entreprises d’insertion,) et 170 membres individuels se réclamant de l’économie sociale et solidaire. Il est membre de REAS Espagne (Réseau d’Economie Alternative et Solidaire) et de RIPESS Europe (Réseau Intercontinental de Promotion de l’Economie Sociale et Solidaire).

Université de Pecs est la troisième université de Hongrie (25000 étudiants). Elle a un rôle significatif dans le développement économique et social de la région. Elle coopère avec de nombreuses organisations et institutions de la région et du comté de Tolna. L’éducation, la formation et les activités de recherche et d’innovation constituent le fondement de sa démarche qualité.

REVES (Réseau Européen des Villes et Régions de l’Economie Sociale) est la seule organisation européenne basée sur le partenariat entre les collectivités locales et régionales et les organisations de l’économie sociale territoriale. Les membres de REVES sont des collectivités locales et régionales et des organisations de
l’économie sociale qui développent des politiques visant à promouvoir l’économie sociale et solidaire pour une société plus juste, inclusive, participative et responsable.
Le réseau REVES a expérimenté et mis en place le label Territoire Socialement Responsable TSR® qui est une méthodologie pour la planification locale intégrant les dimensions sociale, économique, culturelle et environnementale. Elle se base sur un processus de gouvernance participatif pour améliorer la qualité de vie de toute la communauté dans un territoire donné, par une plus grande cohésion sociale, un développement durable, une efficacité économique et une plus grande démocratie.

Ce projet est soutenu par l’Union Européenne.

Stratégie Europe 2020 et Economie Sociale et Solidaire

L’Union Européenne a adopté la stratégie Europe 2020 pour les dix prochaines années. Cette stratégie vise une croissance pour les années à venir en matière d’emploi, d’innovation, d’éducation, d’inclusion sociale et d’énergie. Europe 2020 repose sur sept initiatives qui constituent le fondement de la contribution européenne. L’Economie Sociale et Solidaire (ESS) peut, par ses caractéristiques (valeurs, diversité des secteurs d’activité, ou encore le potentiel de recrutement dans le secteur), s’inscrire dans chacune des initiatives au service d’une économie intelligente, durable et inclusive.

Le projet EMISE+ s’inscrit dans cette stratégie, les différentes étapes du projet et son évolution sont rappelées ci-après.

Lancement du MOOC Entrepreneuriat Social et Europe, destiné à élargir les connaissances du grand public vis à vis de l’ESS en Europe. Ce MOOC comporte une dizaine de cours, illustrés par des interviews de porteurs de projet rencontrés en Europe, notamment à Bruxelles à l’occasion de la REVES Excellence Award 2017, mais aussi à Barcelone et en Italie.

Vous pouvez dès à présent consulter la page d’inscription :

Inscription au MOOC ESE

« REVES DAYS 2018 » – Florence (IT), du 11 au 13 Juin 2018.

Pendant 3 jours, les participants ont pu avoir la possibilité d’échanger sur des sujets en rapport avec l’économie sociale et solidaire comme facteur de responsabilité et de durabilité du développement de l’Europe. Plus spécifiquement, des débats ont été organisés autour de l’économie sociale dans l’éducation formelle et informelle, le rôle de l’économie sociale dans l’empowerment des quartiers. De plus, des ateliers plus spécifiques ont eu lieu en parallèle et traitaient des « sujets brulants » tels que le développement des plateformes coopératives, le potentiel du passage du logement social au quartier social, l’innovation sociale comme instrument de partenariat régional et local, et les perspectives de co-création de politiques publiques.

Pendant deux journées, dans l’enceinte de l’Université de Pecz, chercheurs et étudiants EMISE+ ont présenté et débattu autour de la question des politiques publiques et des pratiques des Organisations de l’Economie Sociale et Solidaire en Europe, notamment :
– L’histoire et les fondements de l’économie sociale en France
– Le fonctionnement des consortiums et des coopératives sociales italiennes
– L’innovation sociale et le management des organisations de l’économie solidaire en Catalogne
– Les pratiques de coopération en Europe, à la lumière du projet EMISE+
– Les projets de création d’entreprises sociales en Hongrie, portés par les professionnels apprenants.

Après le succès de l’école d’été 2016, une nouvelle formation spécialisée, co-organisée par la Ciutat Invisible et le Réseau d’Economie Solidaire (Xarxa d’Economia Solidària – XES) s’est ouverte en septembre à Barcelone. Le programme European Manager in Social Economy+ (EMISE+), financé par l’Union Européenne et développé en partenariat par la XES, le Centre de Ressources Arobase (Grenoble, France) et l’Institut des Sciences Sociales de l’Université de Pécz (Pécz,Hongrie), entre autres, ouvre la voie de l’école de l’Economie Sociale et Solidaire de Catalogne.

Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne.

Cette publication (communication) n’engage que son auteur et la Commission n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.